DR Technologie multiplie les projets innovants

LA DEPECHE, 4 décembre 2020, 17:33

Fondée en 2009 à Lavelanet, la société DR Technologie travaille aujourd’hui à 90 % pour le secteur nucléaire. Son métier ? Développer, produire et commercialiser des solutions innovantes dédiées à la sécurité au travail, en particulier des textiles à usages techniques. « De la simple bâche aux joints complexes et ultra-spécifiques en passant par les sas de protection, nous développons une centaine de nouveaux produits chaque année, explique Phœbus Darnaud, PDG de l’entreprise, qui a fait de la réactivité une vertu cardinale. Nous inventons des solutions au fur et à mesure des besoins exprimés par nos clients. Tout est fait ici, en Ariège. Et même lorsque nous nous contentons d’assembler un produit, son approvisionnement est réalisé exclusivement en Europe. » Une stratégie d’innovation permanente, d’agilité et de réactivité qui a fait la réputation de l’entreprise. « Il nous est arrivé d’imaginer, de produire et de livrer une pièce permettant d’éviter l’arrêt d’une centrale nucléaire en moins de 24 heures », s’enorgueillit le dirigeant de la société de vingt salariés, qui a enregistré 1,5 million d’euros de chiffre d’affaires en 2019 et vise 2,5 millions d’euros cette année.

Covid-19 : des masques et des gants virucides

Une croissance accélérée par la crise sanitaire, puisque DR Technologie a rapidement réagi en mettant sur le marché des masques et des hygiaphones mobiles. « Nous déployons par ailleurs actuellement des « bulles » gonflables de protection des patients, destinées aux structures de soin », indique Phœbus Darnaud. Autre innovation récente, menée en partenariat avec un laboratoire suisse : un masque et des gants virucides, destinés à « rendre la lutte contre la Covid-19 offensive », selon le chef d’entreprise. Dans le champ de l’énergie, pour le projet Iter, la PME a par ailleurs développé des corridors mobiles et des sas d’entrée ventilés. Enfin, d’autres sas ultra-innovants ont également été mis au point pour répondre aux besoins de la Force d’action rapide nucléaire (Farn).

Source :

Cette entrée a été publiée dans Article de presse et étiqueté , , , , . Mettre en favori le permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*