À chaque arrêt de tranche, ses activités de maintenance. Et cette fois c’est au sein d’un milieu contaminé et dosant, que nous retrouvons, pour de lourds travaux, nos partenaires d’EDF et Nuvia.

Direction le fond de piscine

Habillés de leur tenue ventilée, les agents ont pris la direction du fond de cuve de la piscine sur la bride de cuve pour réaliser leurs travaux de meulage et disqueuse. Et qui dit opérations périlleuses et à risque, dit obligation d’installer des équipements adaptés et qualifiés.

Une installation à succès

Afin de limiter les temps d'exposition au rayonnement présent en fond de piscine BR il a été décidé l'installation d'un SAS gonflable en 2 temps : d'abord son gonflage sur la dalle 20m puis sa descente par pont et élingues en fond de piscine.

L’intérêt de cet équipement est :

  • De limiter les risques de manutention – habituellement, le montage d’un espace de travail passait par l’installation d’une structure rigide en échafaudage, habillée d’une peau en vinyle.
  • De gagner du temps – l'installation d'un échafaudage et vinyle se compte en heures à l'inverse d'un SAS gonflable qui se gonfle en quelques minutes.
  • De réduire le temps d'exposition des agents – l'installation d'une structure rigide exposent plus longtemps les intervenants à une forte dosimétrie.

Premier SAS hexagone

Composé d'une double peau, ce SAS gonflable fabriqués sur-mesure connaît quelques particularités. En plus de sa forme, sa peau se dissocie des boudins gonflables.

En effet, en fin de chantier il est exigé de ne remonter qu’uniquement l’ossature propre du SAS de façon à éviter toute contamination du matériel et/ou environnement.

Et c’est un premier REX très positif, pour les agents d'EDF et Nuvia.

Vous souhaitez plus d'informations ? N'hésitez pas à nous demander conseil nous sommes à votre disposition !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


*