Lavelanet : la sécurité des pompiers du nucléaire passe par DR Technologie

Devant les sas de décontamination, Phébus Darnaud (2e à gauche), et les chargés de mission de l'Etat major parisien de la FARN

La Dépêche, 26 juillet 2019, 03:52

L’entreprise lavelanétienne DR Technologie est spécialisée dans la conception et la fabrication de solutions innovantes de sécurité et de sûreté au travail.

Dirigée par Phébus Darnaud, elle propose des produits de sécurité à partir de membranes de haute technologie, fabriquées et transformées en France.

Aujourd’hui, la firme possède une véritable expertise en matière nucléaire. L’entreprise du pays d’Olmes a mis au point des textiles techniques à base de silicone qui lui ont permis de concevoir des espaces d’équipement et de prévention de zones à risques quand des entreprises interviennent dans la zone du bloc réacteur des centrales nucléaires.

«Le gain de temps est capital»

Concrètement, cet espace, qui peut être dimensionné en fonction des besoins, ou se «coller» les uns aux autres pour former un véritable tunnel sécurisé, se présente dans un gros sac, comme «une tente» pliée qui se monte en quelques minutes seulement grâce à une structure gonflable. Les employés du nucléaire peuvent s’y habiller, s’équiper ou travailler à l’abri. Après avoir décroché un appel d’offres européen d’EDF, DR Technologie fournit du matériel de protection à une vingtaine de centrales nucléaires du parc français.

Cette invention n’a pas échappé à la FARN (Force d’action rapide du nucléaire), ces pompiers du nucléaire appelés à Intervenir dans les domaines de la conduite, de la maintenance et de la logistique sur un site où se produit un accident.

Ainsi, Tanguy Lenoble, Eric Muller et Thomas Adrien, trois chargés de mission de l’Etat major parisien particulièrement intéressé, se sont rapprochés de l’entreprise DR Technologie en venant s’imprégner sur le terrain en pays d »Olmes de l’atelier de fabrication et tester grandeur nature, au centre multisport, l’efficacité de ce matériel. «L’objectif est de leur montrer notre savoir-faire, notre expérience et de travailler ensemble sur de futurs projets», a souligné Phébus Darnaud. «Ces sas de décontamination s’installent très vite, ils peuvent servir en fait à toute la chaîne de secours en cas d’accident où le gain de temps est capital», a affirmé le trio de la FARN.

Source :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


*