image camion

ADR ? KESAKO …

European Agreement concerning the International Carriage of Dangerous Goods by Road. Il s’agit du règlement concernant le transport des matières dangereuses (matières premières et déchets).

Dans le cadre des audits sécurité que nous menons en PME industrielles, nous nous sommes aperçu que peu d’entreprise connaissent ce règlement pourtant important.

Nous vous invitons donc à vérifier :

  • si vous êtes concerné ?
  • si la nouvelle réglementation change quelque chose pour vous ?
  • si vous respectez les nouvelles prescriptions ?
  • si vous respectez les anciennes 😉

Pour être concerné par cette réglementation, il suffit d’expédier, de transporter ou de recevoir des marchandises dangereuses, au-delà de certains seuils dits « d’exemption » La définition de ces dernières est extrêmement large. Elle inclut par exemple des objets aussi communs que des briquets ou de l’engrais. La liste complète des marchandises considérées comme dangereuses est disponible sur le site de la Commission économique pour l’Europe des Nations unies (UNECE).

http://www.unece.org/fr/trans/danger/publi/adr/adr_f.html

Les obligations portent notamment sur l’étiquetage et le conditionnement des marchandises, quand il s’agit d’un transport par colis, ou l’apposition de plaques aux camions, lorsque le transport se fait en vrac par bennes ou citernes. Ainsi, une codification très précise existe pour caractériser la dangerosité des produits.

Les conditions du transport (limiteur de vitesse, moyens de secours incendie, choix des matériaux, permis ADR et formation des chauffeurs) sont évidemment réglementées.

Les opérations de chargement et déchargement des véhicules doivent également répondre à un protocole de sécurité. Le personnel intervenant dans la chaîne logistique comme les chauffeurs doivent recevoir une formation spécifique au transport par route, et être remis à niveau tous les deux ans.

green-ink This entry was posted in. Innovation, Sécurité au travail, Technology L’accord ADR évolue une nouvelle fois au 1er janvier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*